Accueil > Le GODF et la Franc-Maçonnerie > Le Grand Orient de France

Le Grand Orient de France

Le Grand Orient de France est la principale obédience maçonnique française, avec plus de 50 000 frères.
L’obédience créée en 1773, est l’obédience historique de notre pays.
Le Grand Orient de France est avant tout une grande maison mère de l’initiation, dont la vocation est, à travers l’initiation aux mystères de la franc-maçonnerie, d’accueillir dans son giron, des hommes libres, tolérants et de bonne réputation.

A ses origines, le Grand Orient de France, à l’image des obédiences sœurs du monde anglo-saxon, fut lui aussi strictement traditionaliste. Dans les années 1870, se fit le virage libéral de la Maçonnerie du Grand Orient de France ; Ce qui lui valut une prise de distance des obédiences anglo-saxonnes, enclines à un conservatisme plus rigoriste.
De cette époque, nous avons reçu et gardé en héritage l’un des principes fondamentaux de notre ordre : La liberté absolue de conscience, qui laisse chaque membre du Grand Orient de France libre de croire en un Dieu révélé, au Grand Architecte de l’univers, à une intelligence supérieure, ou de ne pas y croire.

La république radicale du début du XXème siècle marqua l’apogée de l’influence du Grand Orient de France, sur les orientations politiques et sociales de la République.

En phase sans doute avec les aspirations républicaines de l’époque et d’aujourd’hui, l’obédience a su rayonner et inscrire son action dans le champ sociétal. Ce qui explique le pouvoir d’attraction que’exerce le Grand Orient sur un large public et donc, explique l’essor de ses effectifs depuis la seconde guerre mondiale.

L’obédience est en prise avec la société et ses défis, et l’assume.
En véritables laboratoires d’idées qu’elles sont, les loges du Grand Orient de France, individuellement ou réunies en structures régionales ou nationales, sont force de proposition. Les idées issues des travaux de ces loges sont utilement synthétisées puis transmises à toutes les bonnes volontés de la société civile et des corps intermédiaires (élus politiques et parlementaires, associatifs, syndicalistes…) en capacité de les reprendre à leur compte ou de les mettre en débat dans la société.

Le Grand Orient de France entend ainsi porter la voix des francs-maçons qui la composent, tant sur le plan des valeurs humanistes et des idéaux de liberté, d’égalité et de fraternité, ADN qu’elle partage intimement avec la République française, que sur les grandes questions de société : laïcité, école de la république, égalité sociale, lien intergénérationnel, libertés individuelles, santé publique et bioéthique, clonage, fin de vie, développement durable, etc.